De l'Equateur au Pérou, à la découverte des civilisations pré-incas

De l’Equateur au Pérou, à la découverte des civilisations pré-incas

Bonjour les enfants,

Dans notre dernier article nous étions partis chercher le soleil et la chaleur du côté de la forêt Amazonienne en Equateur. Et vous savez ce que nous avons trouvé ? De la pluie et encore de la pluie !

La forêt Amazonienne

La forêt Amazonienne recouvre presque la moitié du pays équatorien, alors que seulement 3% de la population y vit. Il s’agit d’un écosystème extrêmement riche et on y trouve toutes sortes d’animaux (singes, crocodiles, serpents, perroquets, tapirs…), d’arbres et de plantes. Cette forêt est souvent appelée le poumon de la terre car toute cette végétation extrêmement dense contribue à fabriquer l’oxygène que nous respirons.

De nombreuses communautés indigènes vivent dans cette forêt, souvent en autarcie car le territoire est très difficile d’accès, il n’y a pas de routes et il faut voyager en pirogue sur les rivières. Ces communautés vivent de la chasse, de la pêche et se soignent grâce aux plantes qu’ils trouvent dans la forêt ! C’est aussi un territoire très convoité car on y trouve encore de l’or et surtout du pétrole.

Nous n’avons pas eu la chance de voir tout cela car le temps était vraiment trop mauvais alors nous avons décidé de continuer notre chemin vers le Pérou. Nous avons même été obligés de prendre le bus car la route était en mauvais état et trop dure pour nous et nos vélos chargés.

Nous avons quand même eu l’occasion de nous arrêter sur la route dans une famille équatorienne avec qui nous avons passé de bons moments et partagé un peu de leur quotidien. Nous sommes allés traire les vaches pour faire du fromage, ramasser de l’herbe pour donner à manger aux cochons d’inde et cueillir des fruits (mandarines, citrons, fruits de la passion). Pour les remercier nous avons préparé des bonnes crêpes avec le lait des vaches et les œufs de la ferme !

Bien arrivés au Pérou

Nous sommes arrivés au Pérou sous le soleil et nous avons retrouvé des beaux paysages avec des plantations de bananiers et du café. Nous avons aussi commencé à voir des rizières, nous avons compris d’où venait tout ce riz que les gens mangent en Amérique du Sud !

C’est vrai qu’on ne vous a pas trop raconté encore ce que nous mangeons ici mais il y a du riz à tous les repas, même pour le petit déjeuner. Les repas sont souvent servis avec une soupe chaude en entrée avec des pâtes, des pommes de terre ou du riz, des légumes et de la viande. Le plat principal est en général composé d’une viande ou d’un poisson avec du riz, des pommes de terre ou du manioc. Ils ne mangent pas souvent de dessert à la fin des repas, par contre le repas est toujours accompagné avec un jus de fruit frais.

Et vous savez ce qu’ils adorent manger au Pérou ? Les cochons d’inde ! Ici le cochon d’inde c’est un peu comme du lapin ou du poulet, mais c’est surtout réservé pour les jours de fête. Souvent on essaye de leur expliquer que nous en France nous ne mangeons pas les cochons d’inde et que pour nous ce sont des animaux de compagnie comme un chien ou un chat et alors ils nous regardent avec de grands yeux tout étonnés !

Sur les traces des Chachapoyas

Au Pérou nous avons décidé de rester dans les montagnes et nous avons eu la chance de visiter un très beau site archéologique : la forteresse de Kuelap.

Kuelap est situé sur une montagne à 3000 m d’altitude. Il s’agit d’une ville qui a été construite et habitée par la civilisation des Chachapoyas (le peuple des nuages dans la langue Quechua) de 500 à 1500 après Jésus Christ. Cette forteresse représentait le centre du pouvoir administratif et religieux des Chachapoyas. Le site a par la suite été envahi et dominé par une autre civilisation qui cherchait à étendre son empire : les Incas. En 1532 la forteresse a été abandonnée suite à l’arrivée des Espagnols. Comme de nombreuses civilisations,  les Chachapoyas ont disparu au moment de l’arrivée des espagnols, sûrement du fait de massacres pour piller les sites et ses richesses (or, bijoux…) mais aussi à cause des maladies transmises par les espagnols et contre lesquelles ces civilisations ne pouvaient pas lutter.

Sur le site nous avons pu observer de nombreuses ruines d’habitat traditionnel de forme circulaire et de bâtiments religieux. Il y a même des lamas, ces animaux étaient déjà utilisés à l’époque par les Chachapoyas pour transporter les marchandises jusqu’à Kuelap.

Nous continuons notre route dans les montagnes et nous découvrons de très beaux paysages, parfois verdoyants, parfois désertiques. Mais au détour de chaque route, nous découvrons la présence d’autres sites archéologiques, vestiges des civilisations passées. En effet, nous vous avons parlé des Chachapoyas et un peu des Incas (nous reviendrons plus tard et plus en détail sur cette civilisation) mais le Pérou (et les autres pays d’Amérique du Sud) a également été le berceau de très nombreuses civilisations avant la colonisation Espagnole. Ainsi des fouilles archéologiques ont pu mettre en évidence la présence de communautés il y a plus de 20 000 ans avant JC !

La Cordillère Blanche

Actuellement nous nous trouvons au pied de la Cordillère Blanche, une région où nous pouvons observer les plus hauts et impressionnants sommets enneigés du Pérou, le Huascaran mesure plus de 6 700 m ! Nous avons même pu apercevoir juste au dessus de notre tête un magnifique condor, oiseau emblématique des Andes, il peut mesurer plus de 3 m d’envergure !

Nous nous dirigeons maintenant vers la ville de Cusco au Sud du Pérou dont le nom signifie « le nombril du monde ». Dans le prochain article nous vous en dirons plus sur cette région et le très célèbre site archéologique du Machu Picchu construit par les Incas !

A bientôt !